Les Grammy Awards 2016


Lors du plus grand rendez-vous annuel de l’industrie musicale des États-Unis, lundi 15 février, la chanteuse Taylor Swift est devenue la première femme à remporter pour la deuxième fois le Grammy du meilleur album, le plus prestigieux des Grammy Awards, après l’avoir déjà emporté en 2010 pour “Fearless”.
“1989”, référence à son année de naissance, est une collection de tubes entêtants comme “Blank Space”, “Shake It Off” ou “Bad Blood”, servis par des vidéos léchées.

L’autre grand gagnant de la soirée, Kendrick Lamar, a été récompensé cinq fois avec le meilleur album rap de l’album (“To Pimp a Butterfly”), la meilleure performance rap, la meilleur collaboration rap avec Bilal, Anna Wise & Thundercat, la meilleure chanson de rap avec le single “Alright” devenu hymne et, enfin, le meilleur clip de l’année, avec Taylor Swift, sur “Bad Blood”.
Il a enflammé le Staples Center de Los Angeles avec une performance viscérale : dans un décor de prison, avec un faux œil au beurre noir, il était entouré de danseurs qui brisent menottes et entraves et se lancent dans une chorégraphie évoquant les violences contre les Noirs aux États-Unis.
Le rappeur de 28 ans a enchaîné sur “Alright”, titre devenu l’hymne non-officiel du mouvement protestataire Black Lives Matter, cette fois au milieu d’un ensemble chorégraphique de danse africaine, devant un gigantesque brasier.
Son album “To Pimp a Butterfly”, qui mêle textes personnels sur les relations raciales, rap et expérimentations jazz, a été encensé par la critique.

Mark Ronson, qui remporte le deuxième prix le plus prisé de la soirée avec le chanteur Bruno Mars, a expliqué aux journalistes qu’“Uptown Funk” est né lors d’une improvisation en studio. “Bruno a sorti cette phrase ‘Michelle Pfeiffer in her white gold’, et on s’est dit : ‘Tiens, c’est pas mal’!’”, a ajouté le Britannique qui a aussi gagné le trophée du meilleur duo pop.

Parmi les autres vainqueurs de la nuit, l’auteur-compositeur britannique Ed Sheeran a remporté le Grammy de la chanson de l’année pour “Thinking Out Loud”, devenue un incontournable des mariages et autres rendez-vous romantiques après avoir gagné en popularité grâce à son clip vidéo dans lequel Ed Sheeran danse avec Brittany Cherry, l’une des vedettes de l’émission de téléréalité américaine “So You Think You Can Dance”.

L’étoile montante canadienne The Weeknd a été récompensé deux fois

L’hommage de Lady Gaga au dieu du rock David Bowie, décédé le mois dernier, fut un autre temps fort de la soirée.
Elle était sans doute la seule capable de revisiter 50 ans de la carrière d’une légende sans être ridicule en se métamorphosant en David Bowie dans une illusion réalisée avec la complicité d’Intel.
Grâce à une technologie de «face mapping», Intel a superposé sur un écran géant le visage de Gaga et le maquillage du chanteur défunt, dans un effet fort réussi.
Pour le reste, la chanteuse a fait défiler les costumes et les chansons, de “Space oddity” à “Suffragette city” en passant par “Let’s dance” et “We can be heroes”.
Niles Rogers, ami de Bowie et producteur de “Let’s dance”, était à la guitare et la salle a fini debout.

Johnny Depp, Alice Cooper, Joe Perry d’Aerosmith ainsi que Duff McKagan et Matt Sorum des Gun’s’Roses, tous réunis sous le nom des Hollywood Vampires, ont repris “Ace of Spades” du groupe de hard-rock Motörhead en hommage à Lemmy Kilmister
https://www.youtube.com/watch?v=BpR6tROunsE
Pour un artiste, recevoir un hommage lors des Grammy Awards est une véritable consécration : et cette année, c’est à Lionel Richie d’attirer la lumière sur lui.
Cela fait des décennies que l’américain enchaîne les plus grands tubes : “Hello”, “All night long”, “Say you, Say me”… 5 stars se sont réunies autour de Lionel Ritchie pou un medley : Demi Lovato, Meghan Trainor, John Legend, Tyrese Gibson et Luke Bryan ont enchainé ses plus grands tubes.

Très belle prestation rock pour le groupe “Alabama shakes”, vraie découverte pour moi

Quant à Stevie Wonder, il a conquis le public en menant a cappella, en compagnie du groupe Pentatonix, une performance en mémoire de feu Maurice White, d’Earth Wind and Fire, tout en appelant à donner accès à tout aux personnes souffrant d’un handicap.

Voici les principales récompenses (le palmarès intégral est en ligne ici) :
Meilleur enregistrement : Mark Ronson feat. Bruno Mars, “Uptown Funk”
Meilleure chanson : Ed Sheeran, “Thinking Out Loud”
Artiste révélation de l’année : Meghan Trainor
Meilleur album rock : Muse, “Drones”
Meilleur album de musique dance/électro : Skrillex and Diplo, “Skrillex and Diplo Present Jack Ü”
Meilleur album de musique alternative : Alabama Shakes avec “Sound & Color”
Meilleur album de comédie musicale : “Hamilton”
Meilleur album parlé : Jimmy Carter, “A Full Life : Reflections at Ninety”
Meilleur album de musique du monde : Angélique Kidjo, “Sings”
Meilleur album R&B : D’Angelo, “Black Messiah”
Meilleure chanson R&B : D’Angelo avec “Really Love”
Meilleure performance R&B : The Weeknd, “Earned It”
Meilleur album urbain contemporain : The Weeknd, “Beauty Behind the Madness”
Meilleure performance de l’année : Mark Ronson et Bruno Mars, “Uptown Funk”
Meilleure performance rock : Alabama Shakes, “Don’t Wanna Fight”

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *